Les cinq clans magiques

de Fort-Diamant

Les Duretêtes

Fondateur francophone

Animal totem: Orignal

Maître-Mots: fonceurs et ingénieux

Couleurs : Rouge et argent

Modus opérandi: Rien ne freine une volonté juste et sans faille.

En bref: Les Duretêtes sont une classe de magicien considérés comme des forces tranquilles, jusqu’au jour où on les provoque… Ce sont des gens de cœur qui, à l’image de leur animal représentatif, foncent tête baissée vers l’objectif, peu importe les obstacles. Fiers, dignes, ils ont du panache! Sans grands moyens, grâce à leur force de volonté, ils ont réalisé de grandes choses, tels les grands barrages dans le Nord. On attribue l’initiative de la création de l’école de Fort Diamant à Eugène DelaForge, fondateur des Duretêtes. 

 

Accointances et Animosités entre les clans: Les duretêtes se méfient des surveinards, qui ne reculent devant aucune bassesse pour atteindre leurs fins. Ils ont le même genre de méfiance envers les longuevues, mais leur pardonne plus aisément car leur fondateur n'est pas de la même langue. C'est comme si c'était plus loin d'eux. Ils ont une affinité naturelle avec les tournetrèfles qui sont de rudes travailleurs et qui ont subi le rôle de colonisé de l'empire britannique au travers les âges. Ils respectent grandement les sageâmes pour leur savoir millénaire. Ils considèrent que si la société marchait selon leurs visions, ce serait un endroit où il ferait bon vivre. S'accomplir dans l'effort du travail bien fait et dans le respect de la nature serait un idéal à atteindre. 

Type de magie préféré: Les tours d’évasion, l’escapologie. Leur force de volonté les amène à se libérer même si les liens qui les retiennent semblent impossible à surmonter.

Les Longuevues

Fondateur anglais

Animal totem: Grand duc

Maître-Mots: Savoir et pouvoir

Couleurs : Bleu et or

Modus opérandi: Les grandes tâches s'accomplissent par de grands moyens. 

En bref: La connaissance est la richesse de cette maison, tel le grand duc haut perché, rien de mieux qu’une vue d’ensemble pour avoir un avantage sur ceux qui rôdent en dessous. Ils ont une réserve naturelle qui n’est pas dénuée d’humour… à l’anglaise. On peut ressentir le passé colonial dans ce clan, comme s'il leur incombait naturellement de diriger les autres. 

 

Accointances et Animosités entre les clans: Les longuevues se considèrent le pinacle des sorciers, par leur position de pouvoir acquise par leur savoir exclusif dans certains domaines. D'ailleurs, ils ont tendance à garder leurs infos pour eux, ce qui peut nuire à l'ensemble des sorciers si besoin est. Ils considèrent injuste l'arrivée des tournetrèfles dans la sorciété québécoise. Ils ne comprennent pas pourquoi il y aurait un autre clan d'origine anglophone. Ils considèrent les duretêtes comme des pions manipulables si on les dirige sans qu'ils s'en aperçoivent. Ils savent cependant qu'il faire attention car si la mauvaise idée surgit en leur tête, ils ne dérogeront pas aisément. Ils apprécient les surveinards pour leur habilité à obtenir ce qu'ils désirent. Ils respectent les sageâmes pour leur ancienneté, mais les traitent un peu comme une personne âgés un peu dépassé... ​

Type de magie: La magie comique. De façon surprenante, ils adorent jouer des tours et faire de la magie qui engendre de la surprise. Ils sont bons pour faire des plans complexes pour déjouer leurs “victimes”. Ils ont aussi une grande capacité à être pince-sans-rire. Pour eux, c'est un trait d'intelligence que de déjouer les attentes d'autrui.

Les Sageâmes

Fondatrice autochtone

Animal totem: Castor

Maître-Mots: Nature et équilibre

Couleurs : Orange et jaune

Modus opérandi: La plus grande des bibliothèque se trouve tout autour de nous.

En bref: Dans la mouvance des premières nations, les Sageâmes sont constitués de magiciens dévoués à l’étude de la nature et de ses avantages, que ce soit par l’usage des plantes ou en impersonnifiant le règne animal (ce clan dispose de plusieurs garous). On fait souvent appel à eux à titre de conseillers, comme leur animal représentatif, qui régissent le débit des cours d’eau, ils savent créer des ponts entre les partis afin que l’harmonie règne. La sorcière autochtone Délia Tekakwitha est la fondatrice de cette maison. On dit qu’elle serait la grand-mère de sainte Catherine Tekakwitha.

Accointances et Animosités entre les clans: Les sageames savent que plusieurs clans les regardent de haut, mais ne s'en formalisent pas trop, puisqu'ils savent que leur mode de vie leur a permis de vivre des milliers d'année sans rendre leur environnement nocif au point de nous menacer. L'arrogance des clans puissants deviendra un jour humilité face à l'ampleur de leur égarement égocentrique. Patience. Les duretêtes sont leurs meilleurs alliés pour leurs conscience du travail bien fait mais ils sont parfois têtus dans leurs décisions, ils foncent à tête baissé sans se remettre en question, pourtant même les rivières les plus fougueuses font des détours dans les terres aux reliefs incertains. Les tournetrèfles les intriguent. N'ayant pas été en position de pouvoir, Ils n'ont jamais voulu les assimiler donc n'ont pas de charges émotives liés à leur origine. Leur tendance à la fête rebute les sages qui ont connu les ravages de la boisson. Ils observent avec attention les longuevues et les surveinards car ils savent qu'on ne peut leur faire confiance. 

Type de magie préféré: La magie théâtrale, la magie qui raconte une histoire. Ils ont peine à présenter un tour de 

Les Surveinards

Fondateur francophone

Animal totem: Carcajou

Maître-Mots: Rusé et féroce

Couleurs : Mauve et vert

​Modus opérandi: Hors des sentiers battus se trouvent les plus belles découvertes.

En bref: Les Surveinards ont tendance à utiliser la ruse pour obtenir ce qu’ils désirent, que ce soit par le biais de la politique ou en abusant de l’ignorance d’autrui. Face à l’échec de la ruse, ils n’hésitent pas à user de force pour arriver à leurs fins, quitte à bluffer la puissance, tant que ça marche et que les événements tournent à leur avantage. Le grand mestre Ignace Roy, dit « le Surveinard », est le fondateur de la maison.

 

Accointances et Animosités entre les clans: Les surveinard considèrent les duretêtes naïfs et facilement dupables par leurs principes. Ils respectent les longuevues pour leur pouvoir et leur savoir. Ils ont peu faire de l'honneur car celui ci cloître les possibilités d'action. Ils sont d'habiles chercheurs d'information, ce qui en fait des alliés naturels des longuvues, qui en sont friand. Ils regardent les sageâmes avec un sourire en coin, comme des hippies qui s'accrochent au passé. ​

Type de magie préféré: Le mentalisme, la télékinésie, la psychométrie, tout ce qui a un lien avec le contrôle de l’esprit.

Les Tournetrèfles

Fondateur irlandais

Animal totem: Ours noir

Maître-Mots: insoumis et travaillant

Couleurs : Vert et orange

Modus opérandi: La vrai force c'est de savoir qui l'on est, et de l'être à fond!

En bref: Les Tournetrèfles constituent le plus récent des clans intégré à Fort Diamant. La forte migration des irlandais au XIXe siècle a amené plusieurs sorciers en terre québécoise. Leur dissension avec le clan des Longuevues les amenèrent à vouloir leur propre clan, ce qui leur fut accordé par les autres clans existants, sauf les Longuevues, mais la majorité l’a emporté. Fiona O’Brien, fondatrice du clan, permit à ses comparses de faire leur place dans la Société des Sorciers en amenant des idées nouvelles, motivées par la créativité et l’acharnement au travail. Les tournetrèfles désirent améliorer leur sort et celui de leur entourage par la même occasion. Ils sont festifs et imprévisibles, on ne s'ennuie pas auprès d'eux!

 

Accointances et Animosités entre les clans: Les tournetrefles peinent à ne pas provoquer les longuevues à toute occasion. Ils abhorrent leur suffisance et n'ont toujours pas digéré leurs tractations contre la fondation de leur clan en xx. Ils ont une affinité naturelle avec les duretêtes pour leur côté fêtard et travaillant. Ils apprécient les surveinards car ils ont travaillé à leur inclusion dans la sorciété québécoise, mais s'en méfient pour leur parole flexible et leur absence d'honneur. Ils sont neutres face aux sageâmes qui sont, pour eux, un clan tout à fait respectable et légitime.

 

Type de magie préféré: La prestidigitation, les tours de passe-passe. Leur acharnement au travail leur permet de maîtriser des techniques complexes.

© 2019 par Les Productions Ô Marius inc.